140310111213_AM

WINNER joue dans sa propre ligue – et on laisse passer cette analogie clichée au sport parce que le nom de ces K-poppers est WINNER. En tant que premier groupe en charge de la nouvelle génération de la YG Entertainment, ces cinq garçons dessinent une imposante silhouette: le groupe possède 3 compositeurs-producteurs, spécialisés dans un large spectre de sensibilité (la folk et la pop reposent sur le leader et guitariste Kang Seung Yoon, 20 ans, le passé underground hip-hop du rappeur Song Minho, 21 ans, et le chanteur Nam Taehyun, 20 ans, qui favorise les sons house et r&b), sans oublier de mentionner les paroles sensibles et la brillante chorégraphie du rappeur Lee Seung Hoon, 22 ans. (Le doux crooner Kim Jinwoo, 22 ans, complète l’ensemble). Malgré le fait qu’ils n’ont pas officiellement débuté en tant que groupe, les chansons qu’ils ont écrit et chanté l’année dernière dans l’émission télévisée WIN: WHO IS NEXT ont atteint le haut des classements à Hong Kong, au Japon, en Thaïlande et au Vietnam. Le seul autre groupe possédant la créativité de WINNER sont leurs collègues de label, BIGBANG, mais les compétences du jeune groupe et leurs accomplissements les rendent uniques – non seulement en Corée du Sud, mais parmi les groupes d’idoles internationales dans l’histoire de la pop.

J’ai récemment rencontré WINNER durant leur voyage à New York City. Ils ont passé une semaine chargée ici, prenant des photos pour leur album et filmant leur parfait teaser vidéo (que vous pouvez voir plus bas), clin d’d’œil au film d’art preview du milieu de la mode, avec en fond sonore une piste à la Vangelis, M83, et juste une subtile touche de trap. Durant une discussion normale autour d’un verre dans le bar caché de l’hôtel Chatwal, les garçons ont discuté de leur rare créativité, leurs récentes tournées internationales comme soutien aux plus gros phénomènes pop de la YG, et de leur début attendu cette année, l’un des plus attendu de la K-Pop.

NOISEY: Alors que faites-vous ici à New York? 
KANG SEUNG YOON: Nous sommes venus ici – ça fait environ une semaine – pour prendre les photos pour la jaquette de notre premier album. On a pris des photos dès tôt le matin jusqu’à la nuit, et dans différents endroits, Central Park, Soho. New York City est tellement belle – comme, on n’a pas besoin d’en faire beaucoup, et les photos ont un bon rendu.

A quoi ressemble le son des nouvelles musiques?
KANG SEUNG YOON: Nous avons enregistré toutes les chansons – les chansons les plus dures, les chansons lentes, toutes – on est vraiment dans la phase finale de la production. Vous savez, quelques éditions, productions… juste du genre « ça pourrait sonner encore mieux comme ça ». On continue à avoir de l’inspiration. Alors on veut vraiment l’ajuster pour être sur qu’on y mette tout ce que l’on peut pour qu’il soit le meilleur.

Quel genre de style ce sera? 
LEE SEUNG HOON: On doit encore le décider.
KANG SEUNG YOON: Nous ne savons pas si ce sera un full album, un mini album ou même un single digital. Cela dépend vraiment de la qualité des chansons, après que tout soit terminé. On va travailler avec notre patron Yang Hyun Suk, et il va nous aider à choisir et voir réellement ce qui à le plus de sens. Et juger combien les chansons sont bien terminées.

Que diriez-vous qui fait que WINNER est différent des autres groupes? 
KANG SEUNG YOON: Nous avons tous participé à la production, travaillé sur les chansons, et nous avons vraiment fait pour que le groupe décide, dise, si une chanson et une chanson que l’on veut sortir. On a mis nos sentiments honnêtes et nos pensées – la profondeur [est différente] si quelqu’un d’autre fait vos chansons pour vous, plutôt que de vous impliquer vous-même dans l’écriture. Vous pouvez vraiment partager ce message, et les gens qui ont votre âge, ou qui partagent les mêmes sortent d’émotions et sentiments – peu importe ce qu’ils traversent, ils peuvent vraiment être aidé par ça et se sentir encouragé par ça. Alors, ce qui nous rend différent est peut-être le fait que nous avons produit nos chansons, écrit les chansons, fait la musique. Nous nous sommes investis dedans.

En réalité, j’ai toujours été impressionné par vos chansons – j’ai regardé WIN pendant que l’émission était diffusée, et même si ce n’est pas une sortie officielle, j’ai nommé « Smile Again » comme l’une des meilleures chansons de l’année dernière. Alors je suis curieux depuis combien de temps Seung Yoon, Min Ho et Taehyun, vous composez? 
MINO: J’aime la musique depuis que je suis petit, alors j’ai commencé vers environ 12/13 ans. Et alors, depuis cette époque, j’écrivais des choses ici et là, jusqu’à ce que je rejoigne la YG pour m’entraîner. C’est là que j’ai vraiment commencé à essayer sérieusement de nouveau.
TAEHYUN: J’ai toujours aimé la musique, qu’elle ait des paroles ou non – comme la musique électronique, la house, par exemple. C’est peut-être il y a deux ans que j’ai commencé avec la musique électronique, à faire des rythmes. Mais en terme de faire totalement des chansons, avec les paroles et tout, c’était il y a environ un an.
KANG SEUNG YOON: Dans mon cas… J’avais l’habitude de faire des chansons avec ma guitare pendant que j’en jouait, vers l’âge de 16 ans, dans le style de musique que j’aimais. L’acoustique, la folk, juste jouer et écrire. En terme de musique pop et de styles différents, c’est après que nous [WINNER] soyons devenus une équipe [durant l’été 2013, en tant que Team A dans l’émission de la YG WIN], et travailler en tant qu’équipe. C’est là que j’ai commencé sérieusement.

Quels sont les artistes folk et acoustique que vous aimez?
KANG SEUNG YOON: Evidemment, Jason Mraz, de nombreuses personnes l’aime. [Note: Mraz est très apprécié en Corée du Sud, il est même apparu dans un sketch de SNL Korea l’année dernière]. Mais j’aime vraiment quand les groupe de heavy ou métal changent de style et font une piste acoustique, du genre dans un album ou la dernière chanson sera comme ça. J’aime enlever les choses « lourdes » et la rendre acoustique.

Comment avez-vous commencé à faire des sons et à produire? C’était quelque chose d’indépendamment, ou est-ce que l’équipe de la YG vous l’ont appris? 
TAEHYUN: J’aime vraiment la musique électronique et de DJ, alors j’ai fait ça par moi-même et j’ai continué de là en commençant à écrire des paroles. J’ai toujours fait ça comme étant un moyen de m’exprimer, alors je n’ai pas le sentiment d’avoir spécialement été éduqué dans ça.
KANG SEUNG YOON: Mais comme nous avons rejoint l’agence et commencé à faire nos propres chansons et productions, on s’est retrouvé à partager des pièces avec d’autres producteurs. Par seulement regarder les producteurs de la YG, en terme de séquençage et ce qu’ils faisaient, on a gagné de l’inspiration de leurs sons et dans la façon dont ils y arrivaient – on ressentait comme « oh, je peux utiliser cette technologie aussi » ou « oh, c’est comme ça qu’on fait ça ».

J’étais vraiment impressionné par votre chorégraphie dans WIN, Seung Hoon – je pense que ce que tu as fait sur « Don’t Stop the Music » était magnifique. Vas-tu continuer à t’impliquer dans les chorégraphies de WINNER dans le futur? 
LEE SEUNG HOON: Pas seulement dans les chorégraphies, mais dans la mise en scène des performances, tout ce qu’il y a, les petits détails de la production live – je suis vraiment dans ça. J’espère vraiment en apprendre d’avantage avec le temps, afin que l’on puisse vraiment se concentrer sur l’ensemble.

On dirait que votre expérience dans WIN était vraiment difficile et pénible. Je me demande quelles leçons vous avez appris de ces 100 jours.
KANG SEUNG YOON: L’une des premières choses qui me vient à l’esprit et le fait que c’était une énorme rivalité, une battle avec la Team B. A travers eux, et à travers cette énorme compétition – c’est comme ça qu’on a vraiment grandi en tant qu’artiste. Si ce n’était pas grâce à eux, je ne pense pas qu’on aurait pu y mettre notre maximum. C’est vraiment cette compétition saine qui nous a aidé à nous dépasser et surpasser, et de toujours grandir. C’était également la première fois que nous nous sommes développés en tant qu’équipe, officiellement, alors ça nous a aidé à évaluer et utiliser le mieux que nous possédons, et développer une bonne synergie et travailler ensemble pour créer le meilleur travail d’équipe possible.

Quelle était votre partie préférée dans la préparation de vos débuts? 
LEE SEUNG HOON: Vraiment, jusqu’à débuter, on a passé tout notre temps dans la salle d’entraînement – on n’a pas vraiment été ailleurs. Tous nos souvenirs ensemble sont dans la salle d’entraînement. Alors c’était bien de voyager à l’étranger, comme être invité à la tournée des 2NE1: on a été aux Philippines et dans des tas d’endroits. Le monde est tellement grand, et il y a tellement de chose dans lesquelles on peut gagner de l’inspiration, alors on a le sentiment d’aspirer tout ça. Ça nous aide vraiment en tant qu’artiste, même les petites choses, comme, sortir dans toutes ces différentes villes.

Quel genre de groupe voulez-vous être dans 5 ans? 
KANG SEUNG YOON: Dans 5 ans, on veut être WINNER. Et dans 5 ans, nous voulons être un groupe qui mérite de s’appeler WINNER. J’espère qu’on sera au milieu de notre propre tournée mondiale, comme ça, quand nous viendrons à New York dans 5 ans, on aura un interview sur ça.

Quels sont vos sunbae [aînés] qui sont vos plus grandes inspirations? 
LEE SEUNG HOON: Je veux nommer Taeyang. Durant notre seconde bataille [contre la Team B] pour l’émission, il nous a produit et nous a vraiment aidé sur notre performance. Il nous a donné de nombreux bons conseils et partagé de nombreux mots de sagesse. On avait le sentiment d’avoir appris beaucoup de ça et dès lors les choses ont commencé à bien fonctionner.
KANG SEUNG YOON: On est également apparu comme invité dans la tournée mondiale des 2NE1 et aux concerts de la YG Family on est monté sur scène au côté de nombreux autres artistes de la YG. Alors à travers ces performances, de nombreux artistes plus âgés, nous ont appris différentes choses, et nous ont donné des conseils et indications. Ils nous ont beaucoup appris. Même juste en les regardant du coin de la scène, on voyait et on se disait « Oh ouai, c’est vraiment efficace ». Egalement voir l’engagement des fans, et voir combien le public nous aime, ça se répercute vraiment dans la musique – ce genre de connexion, on a beaucoup appris à travers ça.

Je voulais terminer en vous demandant si vous aviez un souvenir favoris sur la Team B, ou des choses que vous appréciez particulièrement chez eux. 
LEE SEUNG HOON: L’un de nos meilleurs souvenirs jusqu’à présent depuis l’émission, et que nous étions récemment au YG Family, et la Team B y a participé aussi. Nous avons pu performer ensemble au Tokyo Dôme et les voir – vous savez, il y a ce côté très émotionnel, parce que nous nous sommes entraîné ensemble et aidé l’un et l’autre pour grandir. J’espère juste que l’on puisse faire ça dans le futur, et que nous devenions des artistes proches. Nous gagnons de l’énergie grâce à l’autre et nous nous aidons.

_________________________
Source: Noisey