Tu as terminé deuxième dans l’émission « Show Me the Money 4 ». Les résultats finaux étaient-ils similaires aux prédictions que tu avais fait avant le début de l’émission, en ce qui concerne ta place et le gagnant ?

Je n’ai pas prédit la place que je pouvais avoir, mais honnêtement, je pensais que j’arriverai naturellement en final. Puisque je suis confiant sur scène, je pensais que j’irai assurément en final. Je ne pensais pas que ce serait aussi difficile. Cependant, après avoir fait l’expérience des premiers éliminatoires, mon esprit a changé. J’ai pensé : « Ah ! Ça va être dur d’avancer ». Donc j’ai travaillé beaucoup plus dur. J’étais dans le Top 10 et sur la scène finale en un clin d’œil.

J’ai entendu que tu as fait de l’insomnie ?

Quand une personne devient occupé soudainement, ou a beaucoup de choses à penser tout à coup, elle perd le sommeil. J’ai fait l’expérience du plus grand stress de ma vie et je pense que de toute ma vie, c’est là que je me suis inquiété le plus. D’habitude, je m’endors dès que ma tête touche l’oreiller, mais après que le tournage a commencé, je ne pouvais pas dormir même si je le voulais.

Je pensais que même si Song Mino se débrouillait vraiment bien, il ne pourrait pas gagner. Comment aurait réagi le public si le gagnant était de la YG après que Bobby a gagné la saison 3 ?

Honnêtement, je mentirais si je disais que je n’y avais pas pensé. Au final, je n’ai pas gagné mais je me suis inquiété des choses que j’entendrais si c’était le cas. Donc au lieu d’être avide de la victoire depuis le début, même si je me faisais éliminer, je voulais me montrer le plus cool possible sur scène. Je pensais seulement à montrer que je renouvelais mes performances moi-même.

Même si tu n’as pas gagné, « Fear » est devenu la chanson de « Show Me the Money 4 » qui a connu le plus de succès. C’était rafraîchissant de voir des mots qui dévoilent tes faiblesses intérieures parmi les paroles de rap qui expriment à quel point ils sont forts et sont les meilleurs.

Elle contient les vrais sentiments que j’ai ressenti pendant que je tournais « Show Me The Money 4 ». J’étais bloqué dans la fausse idée de devoir écrire des paroles avec un fort impact au moment où je me préparais pour l’émission. Je pensais seulement à enlever correctement l’intérêt, l’anticipation, la pression et les yeux qui essayaient de me voir tout en portant des lunettes noires autour de moi. Pendant que je continuais à écrire des paroles, ce genre d’obsession est devenue plus puissante et je suis devenu prisonnier de mon propre système. Dans ce processus, j’ai écris des paroles qui ont dépassé la ligne et je le regrette profondément. Pendant que je recevais des assauts de critiques, je voulais écrire honnêtement à propos des sentiments que j’ai ressenti à ce moment-là. Donc je ne voulais pas dire des choses comme : « Je suis fort. Je suis le meilleur. Vous êtes tous des cr*tins ». Surtout parce qu’ils n’y avaient pas beaucoup de performance où je pouvais partager ma véritable histoire. Je l’ai raconté sincèrement sans être tendu.

A propos d’avoir « dépassé la limite », il y a eu une controverse concernant tes paroles déplacées.

J’ai écrit cette ligne au moment où je me préparais pour l’enregistrement, avant que l’émission n’ait commencé. Je pense que j’ai écrit plus de 100 lignes de paroles pendant les trois semaines avant les premières épreuves éliminatoires. Les rappeurs actifs ont tellement de phrases avec un impact qu’ils ont déjà préparé mais j’écrivais pour de la musique grand public jusque là donc j’étais profondément inquiet. Je pensais que je devais écrire deux ou trois fois plus que les participants que j’allais affronter donc j’ai téléchargé des centaines d’instrumentales au studio d’enregistrement, et peu importe le genre et le thème, je continuais d’écrire. Puisque ce genre de mode de vie commençait à être répétitif, je pense que je me suis hypnotisé en continuant à me dire : « Tu dois être plus fort. Il doit avoir plus d’impact. Ainsi tu pourras battre les participants extraordinaires que tu devras affronter ». A ce moment-là, quand mon jugement était faible, même quand je rappais cette ligne, je ne pouvais pas réaliser mon erreur. C’était problématique de ne pas le réaliser par moi-même mais je n’avais pas le sang-froid pour y réfléchir profondément. Après l’enregistrement et après la réaction du public, ça m’a frappé. Quand j’étais réprimandé et critiqué par les gens, j’ai pu sortir de l’obsession que j’avais crée.

Je suis sûr que tu as ressenti diverses émotions dans le processus d’être critiqué et de s’excuser.

J’ai toujours voulu écrire de très bonnes paroles. Même maintenant je travaille dur et j’ai même cru que l’une de mes forces était mes paroles. Après que cela soit arrivé, je suis devenu plus prudent en écrivant mes paroles. Mon statut est d’être un chanteur pour le grand public, j’ai beaucoup de jeunes fans et fans féminines, et j’ai commencé à ressentir du plus profond de moi que c’est une chose dont je dois faire face avec la plus grande prudence possible. Je pense que je dois accepter cela comme une opportunité de devenir plus mature en tant que chanteur et rappeur grand public.

Pour « Fear », la collaboration de Taeyang pour le chant a eu un impact aussi important que ton rap

Avant même d’avoir fini d’écrire les paroles, je réfléchissais beaucoup pour savoir à qui je demanderai de collaborer avec moi pour cette chanson. J’ai même eu le guide de la chanson par Junhoe de iKON et celui de Koonta-hyung [de Rude Paper]. Après après écouté les guides, je suis arrivé à la conclusion qu’une signature vocale nette et précise conviendrait le mieux, et la seule voix à laquelle j’ai pu penser est celle de Taeyang-hyung. Je lui ai demandé au cas où il accepterait et après avoir écouté la chanson, il a accepté avec joie. Bien qu’il était occupé avec le tournage d’  « Infinity Challenge » à ce moment-là ; je suis très reconnaissant qu’il est trouvé le temps de participer. J’étais incroyablement satisfait en écoutant le rendu final.

D’une certaine façon, la participation de Taeyang était une épée à double tranchant. En accord avec le succès de la chanson, certains s’en sont pris à toi. Certaines réponses « La collaboration de Taeyang n’est-elle pas de la triche » et « Tu avais dit que tu le ferais sans l’étiquette YG ».

C’est vrai. Je pense que ce n’est que naturelle pour les gens de réagir de cette façon. J’ai rappé, « sans l’étiquette YG sur mon dos » mais ça ne change as le fait que je suis sous la YG. Je souhaite que les gens accepte cela comme mon expression de vigueur. J’avais promis de montrer Song Mino, non pas en tant que chanteur sous l’agence YG et membre de WINNER. Il y avait d’autres chanteurs qui aurait pu collaboré mais quand je pensais à faire la meilleure chanson possible, la voix qui continuait à résonner dans ma tête était celle de Taeyang-hyng. C’est normal que les gens pensaient que je serais dans une position avantageuse avec Taeyang de BIGBANG en featuring mais je pensais que si la chanson elle-même est bonne, les gens le reconnaîtront. C’était dur pour moi d’abandonner l’image/le rendu que je voulais en tant que la personne ayant crée la chanson. De plus, Blacknut n’était pas un concurrent faible donc je n’avais pas le choix, je devais jouer ma meilleure carte. Je voulais remporter désespérément cette épreuve, faire la meilleure chanson possible, et remplir mes propres satisfactions. Donc ce fut ma décision.

C’était mémorable de te voir rire naturellement en réponse au rap de Blacknut qui t’attaquait, « Song Mino gagnera de toute façon ». Qu’as-tu ressenti quand tu as entendu cela pour la première fois et comment l’as-tu accepté?

Quand Blacknut-hyung a dit ça pour la première fois pendant les deuxièmes éliminatoires, j’ai pensé « Hein ? C’est marrant » quand je l’ai entendu sur la scène. Parce que j’étais pleinement préparé à ce que les gens me prennent pour cible et me tirent vers le bas. Je pensais que je devais juste faire ce que je faisais mais alors que l’émission avançait, beaucoup de gens continuaient à le dire constamment donc vers la moitié de l’émission, j’étais un peu énervé. Être mentionné comme une phrase d’accroche populaire et l’avoir comme une étiquette personnelle, fait que tout ce que je faisais avec mes efforts étaient réduits à néant avec cette unique phrase. Bien sûr nous sommes tous sur de bons termes maintenant. Après avoir été à « Show Me The Money 4 », je n’ai été en mauvais termes avec personne. Même s’il y avait des malentendus avant l’émission, tout est bien réglés maintenant.

Tu as partagé ces moments avec des musiciens de la scène hip hop importants. As-tu ressenti et appris certaines choses ?

En rencontrant des hyungs que je n’avais pas pu voir pendant longtemps, en parlant avec des musiciens que je ne connaissais pas et en les affrontant, le spectre à l’intérieur de moi s’est élargi. Ils en été d’une grande aide, musicalement et humainement.

Tu as dû être avoir beaucoup de stress pendant les compétitions comme « WIN » et « Show Me The Money » puisque tu devais faire tes preuves et essayer de gagner. Comment as-tu réussi à montrer de bonnes choses malgré tout cela ?

Un jour, Teddy-hyung m’a dit : «  Au final, tes jours sont les mêmes ». Même si je me retrouve coincé dans un moment difficile, que j’en souffre et que j’en deviens angoissé, mes jours sont les mêmes. Rien ne change. Je pense vraiment que c’est vrai. A partir de ce moment-là, j’ai tout donné pour avoir l’esprit clair autant que possible. C’est dur de l’exprimer avec des mots mais rien de bien ne vient en restant dans une situation difficile.

Une autre question se pose sur la rencontre entre Song Mino et Zico. A un moment, vous aviez tous les deux rêvés de débuter dans le même groupe. Comment était-ce de travailler avec Zico en tant qu’ami, collègue, et producteur ?

Je dois admettre, j’étais tellement heureux. Même après avoir été séparé dans des groupes différents, nous nous contactions au moins une fois par semaine. On se connaît trop bien et on partage beaucoup nos influences musicales entre nous. J’ai toujours voulu faire des choses avec lui puisque qu’on partage les mêmes goûts au niveau mode, musique et danse (chorégraphie), et à travers cette opportunité, j’ai fait tout ce que je voulais faire. Nos souhaits ont tous les deux été réalisés. Bien sûr, il y a d’autres choses que j’aimerais faire avec lui mais je suis heureux de faire une chose que l’on aime sur scène ensemble.

Pourrons-nous vous revoir faire quelque chose ensemble ?

Si mon agence le permet, je veux absolument faire quelque chose. Je suis sûr que mes fans aimeront aussi cela.

Y-a-t’il un rappeur ou musicien autre que Zico avec qui tu aimerais travailler ?

Oh Hyuk de Hyukoh Band. Nous sommes des amis proches depuis longtemps. Je l’ai fait venir pendant le tournage de mon clip « I’m Him » et il a dû attendre toutes la journée pour apparaître pendant seulement 0,3 secondes. Mais, il est tellement populaire maintenant… Si je fais quelque chose avec lui maintenant, ce sera trop typique, n’est-ce pas ? (NT : typique dans le sens « suivre le mouvement » parce que c’est populaire).

Pourrons-nous voir Mino le rappeur à l’avenir ?

Je suis toujours prêt à saisir une opportunité qui se présente. Je vous montrerai un côté encore plus cool, un côté qui déchirera tout.


Source : @chrissy96_