EPSON scanner image

Le garçon libéré de la gravité

Pour la première fois, on a donné à Kim Jinwoo de WINNER un micro préparé uniquement pour lui. Le coeur de Kim Jinwoo est noué par l’excitation et la crainte, le stress et l’attente et il a commencé à dénouer un à un ces noeuds, prudemment et calmement.

EPSON scanner image

Kim Jinwoo ? Quand j’ai entendu dire qu’il avait été choisi pour interpréter le rôle principal dans « Le Petit Prince », j’étais plutôt surpris. Il n’y a pas eu de visage me venant immédiatement en tête. La première raison était que je n’ai absolument pas pensé à associer de quelque manière que ce soit la Compagnie Nationale Coréenne de Danse Contemporaine et le monde des idoles. Après que l’on m’ait dit qu’il faisait partie du groupe WINNER, j’ai pensé à lui. Mais même alors, il me restait des doutes ; en effet, Kim Jinwoo n’a jamais vraiment été associé avec des termes comme « danseur-idole » ou « danseur ». De plus, au contraire des autres membres qui ne cachent pas leurs talents et font activement usage de leurs talents individuels, il reste d’habitude un peu en retrait en leur souriant. Ce Kim Jinwoo, faire de la danse contemporaine ? J’ai l’impression que même ses plus grands fans, ceux qui le connaissent le mieux, ont été surpris lorsque la nouvelle est sortie. Mais tous ces doutes se sont envolés quand ce timide jeune homme est entré dans le studio. En effet, Kim Jinwoo ressemble énormément au Petit Prince lui-même, comme s’il sortait droit du livre. On ne peut remettre en question la ressemblance frappante de Kim Jinwoo avec les illustrations d’Antoine de Saint-Exupéry, de ses cheveux blonds à ses grands yeux brillants en passant par son expression perdue quand il est seul. Heureusement, je ne suis pas le seul à avoir vu ces ressemblances. « Les autres membres et mon entourage me disent que je suis fait pour interpréter le Petit Prince. C’est probablement à cause de la couleur de cheveux (rires). Je suis un peu embarrassé mais ça me rend heureux. Je dois bien m’en sortir pour satisfaire ces attentes. Je dois bien m’en sortir pour que même après que tout ceci soit fini, je garde le surnom de Petit Prince. »

EPSON scanner image

Le courage de faire le premier pas

« Le Petit Prince » lui amène de nombreuses « premières fois ». Par exemple, c’est la première fois qu’il fait seul une promotion. Il n’est jamais monté seul sur scène, sans les autres membres, depuis ses débuts avec WINNER. « C’est la première fois que je fais un photoshoot dans un tel calme, alors je me sens un peu seul et mal à l’aise. Par contre, il faut beaucoup moins de temps pour que le photoshoot se termine que quand nous en faisons à 5*, et c’est plutôt agréable de terminer alors que le soleil n’est pas encore couché (rires). Mais je dois faire encore plus d’efforts que d’habitude, alors je me sens beaucoup plus responsable et inquiet. » Son fardeau n’est pas étranger au domaine de la danse contemporaine. Contrairement aux pièces de théâtre et aux comédies musicales, il est difficile de trouver des idoles sur des scènes de danse contemporaine. Cela prouve probablement l’éloignement conséquent séparant ce domaine de l’industrie des idoles. Apparemment, cet éloignement est un des obstacles que Kim Jinwoo doit surmonter. « Dans les comédies musicales, on peut faire passer le message de différentes manières, comme les chansons et les répliques, mais dans les représentations de danse, le danseur doit tout exprimer rien qu’avec son corps. C’est ce qui m’a le plus inquiété. J’étais inquiet en me demandant si j’allais réussir à bien faire. »

EPSON scanner image

Cependant, « Le Petit Prince » le tentait tellement qu’il a directement mis de côté toutes ses inquiétudes. Chaque expression du visage et chaque mouvement contribuent à l’histoire que racontent chacune des danses des danseurs, et tous ces mouvements individuels s’assemblent les uns avec les autres pour illustrer une grande chorégraphie imposée. Il y a une certaine magie dans la recréation des nombreuses planètes que visite le Petit Prince avec des couleurs vibrantes et des accessoires détaillés sur scène. Alors que Kim Jinwoo s’est laissé prendre au jeu de ce domaine peu familier, il est tombé amoureux des charmes de la danse contemporaine en regardant chacune des vidéos de la Compagnie Nationale de Danse Contemporaine qu’il a pu trouver. Il s’est rendu compte des mondes qui séparaient les chorégraphies de WINNER et la danse du « Petit Prince » après avoir commencé à s’entraîner. Si le but des chorégraphies d’idoles est d’accentuer la précision grâce à des mouvements détaillés, les mouvements corporels de la danse contemporaine ne sont que de la responsabilité du danseur. En d’autres mots, c’est de l’improvisation. Afin que Kim Jinwoo réussisse à comprendre ce concept peu familier par lui-même, les danseurs de la compagnie, qui sont également ses professeurs, lui ont donné un devoir le premier jour où ils se sont entraînés. Le devoir était de découvrir le « Kim Jinwoo sans défense ». Il devait noter ce qu’il faisait quand il était seul, et ce à quoi il pensait. « Après être revenu au dortoir ce jour-là, j’ai pensé à ce devoir et… attendez un instant, j’ai tout noté. » Il a sorti son téléphone et, après un coup d’oeil à ses notes, il a commencé à les lire à voix haute. « ‘Me perdre dans mes pensées en me couchant. Aller dans la salle de bain. Manger. Regarder la télévision’ et j’ai écrit ici mes pensées : ‘Je m’ennuie. Je me sens vide. J’ai faim’ et nous avons commencé à exprimer des choses avec mon corps. Ils m’ont dit de m’exprimer à ma propre manière, et que ce n’était pas important si les gens reconnaissaient – ou non – ce que j’exprimais. Par exemple, quand les gens veulent dire qu’ils ont faim, d’habitude, ils se frottent le ventre. Mais j’ai (bougeant vraiment) tourné le torse et ai enroulé mes bras autour de mon ventre. » Les mouvements qu’il a créés ont été améliorés et connecté afin de devenir la danse du Petit Prince. C’est la raison pour laquelle Kim Jinwoo ne peut qu’exsuder par chacun ses mouvements le Petit Prince. Ces temps-ci, de toutes les parties de la chorégraphie, ce qui occupe ses pensées est la manière d’exprimer l’absence de gravité. C’est parce que flotter dans l’air est le mouvement le plus fondamental du Petit Prince, quand il se déplace de planète en planète à travers l’univers. Pour cela, Kim Jinwoo se déplace prudemment sur la point des pieds dans le dortoir. « Même en dehors des entraînements, je m’entraîne à ressentir le sentiment d’être dans l’espace. J’ouvre la porte et prend mes chats dans mes bras comme s’il n’y avait pas de gravité. J’essaie de lever les bras avec ce sentiment de flottement et je réfléchis à la manière dont je dois bouger les yeux. J’ai réalisé que garder mon corps relâché est plus dur que je ne le pensais. Quand ça ne marche pas bien, je cherche des vidéos sur l’espace et je trouve des idées en les regardant. Récemment, il y a eu un épisode spécial de ‘Infinite Challenge’ sur l’espace, alors j’ai beaucoup apprécié regarder. »

EPSON scanner image

En dehors de la danse, « Le Petit Prince » a changé l’atmosphère autour de Kim Jinwoo. Et il apprécie pleinement ce changement. « J’ai été à la salle d’entraînement de la Compagnie Nationale de Danse Contemporaine et j’ai beaucoup aimé. Il y avait même une fontaine (rires). Avant de débuter, je m’entraînais dans des pièces souterraines où il y avait peu de lumière, alors m’entraîner dans un bel endroit comme celui-là était vraiment nouveau. Le leader [de la compagnie de danse] et les professeurs ne mettent pas de barrière entre eux et moi, alors j’arrive à m’entraîner sereinement. » Bien qu’il soit soudain devenu le plus jeune/moins expérimenté membre de la compagnie alors qu’il est le plus vieux dans son groupe, il en a ri joyeusement. « Il y a beaucoup des choses à propos desquelles je dois m’inquiéter en tant qu’aîné. Je ne suis pas leader, mais j’ai réalisé que je devais faire certaines choses, comme je suis le plus vieux. Mais en devenant maknae, je me suis senti à l’aise. Un peu comme l’impression que si je faisais mal quelque chose, les autres me pardonneraient ? Et c’est agréable parce que j’ai l’impression d’avoir rajeuni (rires). »

6

EPSON scanner image

Un Kim Jinwoo qui se prouve

Kim Jinwoo souhaite que « Le Petit Prince » soit pour lui la base afin de devenir quelqu’un de plus grand et de plus réfléchi. Il a dit très clairement que son objectif ultime est de mûrir en tant que personne à travers des expériences signifiantes. « Je suis la voie de chanteur, mais je pense que chanter et danser comme on l’attend de moi serait m’enfermer derrière des barreaux. Je ne peux pas nier que je n’ai pas beaucoup goûté à la liberté étant donné que j’ai rejoint mon agence à 20 ans et ai laissé derrière moi ma jeunesse (rires). Mais essayer d’interpréter et me mettre au défi à travers la danse contemporaine me mène naturellement à expérimenter diverses choses. Je pense qu’après avoir expérimenté de nouvelles choses, mes pensées et sentiments seront plus recherchés. De ce point de vue, je pense que me mettre au défi de la danse contemporaine est pour moi une chance d’apprendre beaucoup de choses. » Il s’est déjà préparé à faire face à des opinions biaisées/négatives, comme c’est souvent le cas pour les idoles s’essayant aux pièces de théâtre ou aux comédies musicales. « Je pense que les artistes professionnels de la danse moderne ou de l’industrie du ballet trouveront ça étrange que je fasse partie de ce spectacle. Cependant, je vais me dévouer aux entraînements et représenter de manière à ne pas me distancer d’eux. Je n’attends pas de compliments comme ‘Ce genre lui va’, mais je travaillerai dur pour au moins ne pas leur faire ressentir d’écart. »

8

Cependant, tout ce dont nous avons parlé plus haut ne représente que des inquiétudes secondaires. C’est parce que ce qu’il attend désespérément, c’est le spectacle lui-même. Depuis la fin des promotions de WINNER en mars, ça fait huit mois qu’il ne s’est pas tenu en face de spectateurs Coréens. Son coeur accélère rien qu’à l’idée de monter sur cette scène qui lui manque. « Juste le fait de monter sur scène me rend heureux. Elle m’a vraiment manqué. Même si c’est un peu dommage que ce ne soit pas celle de WINNER. Je veux m’amuser autant que j’ai attendu ce moment. Bien sûr, il est important que je m’en sorte bien, mais plus que ça, mon plus grand objectif est de m’amuser sur scène. » Que veut-il montrer à l’audience sur cette scène qu’il a tant attendue ? Contrairement à ses réponses précédentes, construites après un long moment de réflexion et de délibération, celle-ci a été directe, mais aussi claire, comme s’il y avait longtemps réfléchi. « [Je veux montrer] que Kim Jinwoo peut aussi le faire. Le fait que j’ai la force de créer ce genre de performance et de spectacle, et que ce côté de Kim Jinwoo existe aussi. Je veux montrer cette facette de moi. » La détermination dans ses yeux brillants était comme une promesse à lui-même, plutôt qu’à l’audience. Kim Jinwoo montera cinq fois sur scène, et durant ce temps, nous le verrons se prouver dans son domaine, comme il l’a promis. Et l’audience est déjà prête à l’accepter, le coeur joyeux. Tout comme le Renard a été capable d’imaginer les cheveux d’or du Petit Prince juste en voyant les vagues du champ de blé.

EPSON scanner image

« Le Petit Prince »

  • Dates : 2016/12/09-12/11
  • Heure : Vendredi 20h | Week-end 14 et 18h
  • Endroit : Centre des Arts de Séoul, Théâtre CJ Sowol
  • Chorégraphie : Ahn Aesoon
  • Organisation et script : Kim Jiwoon
  • Musique : Jung Jaeil
  • Prix : sièges R 50 000 won ; sièges S 30 000 won ; sièges A 20 000 won

 

* NDLT : L’interview a été réalisée avant l’annonce du départ de Taehyun.


Source : SCENE PLAYBILL

Traduction anglaise : @chrissy96_