Song Minho change d’attirail en passant de membre du groupe WINNER à artiste solo. Il a supervisé l’intégralité du processus de production de son album et a sublimé ce qu’il voulait dire en chansons.



Song Minho a tenu une série d’interviews pour la presse ce matin dans les bâtiments de YGX, à l’occasion de la sortie de son tout premier album solo XX. Il avait sorti auparavant plusieurs chansons solo dans l’émission SMTM et pour la sous-unité MOBB. Mais c’est la première fois qu’il dévoile un album studio en tant qu’artiste solo depuis ses débuts il y a 5 ans.

Il a commencé l’entrevue en déclarant : 

Mon premier album solo est sur le point de sortir. Pour être honnête, j’ai encore l’impression que ce n’est pas réel. J’ai travaillé dessus et l’ai attendu pendant très longtemps. Voir qu’il va enfin sortir est incroyable. Mon cœur bat la chamade. C’est en quelque sorte assez différent d’avant la sortie d’un album de WINNER. Je travaillais en tant qu’artiste solo bien avant de faire partie de WINNER. Cela m’a pris plus de tant pour réaliser un album solo. Je me sens donc à la fois nerveux et enthousiaste.

Song Minho qui a produit, composé et écrit les paroles des 12 chansons de l’album, s’est exprimé :

J’ai toujours fait de la musique. Cela n’a dont pas été difficile [de produire les 12 chansons]. Pour cet album, j’ai supervisé tout le processus de création, comprenant le design du CD, le poster, la présentation de l’album ainsi que les éléments visuels, ce qui a été dur. J’en suis venu à réaliser à quel point les missions de notre staff sont complexes et extraordinaires. Je n’allais me concentrer que sur la musique mais je me suis plongé dans la création des design et j’ai beaucoup appris.

Song Minho a donné des détails concernant le fait que les chansons Trigger et Hope soient explicites.

J’ignorais qu’elles allaient être classées comme explicites. Lorsque je préparais l’album, j’ai vraiment essayé de ne pas me limiter à certains standards, pour m’amuser autant que possible et faire ce que je voulais aussi librement que je le pouvais de différentes manières. Ce procédé de travail a fini par faire de ces deux chansons des titres explicites.

Cela ne veut pas dire que j’avais prévu de faire une chanson au contenu explicite. Mais j’ai essayé de véhiculer différents messages de manière libre, ce qui a conduit à cette classification.

Il a ensuite continué.

Quelque part, c’est dommage que ces chansons ont été classées comme explicites. Elles ne contiennent pas énormément de jurons, et je ne suis pas sûr de connaître quel est le standard. J’ai des fans d’âges très différents et c’est aussi vraiment dommage que les mineurs ne puissent pas les écouter. Toujours est-il que cela ne concernerait que deux chansons et je n’ai pas beaucoup de chansons explicites dans l’album. J’espère donc qu’ils pourront profiter de l’album à travers d’autres titres.

Quand on parle de l’écriture de paroles, je n’appellerais pas ça être prudent. Mais je dirais que j’ai tendance à réfléchir un long moment à mes paroles.

La chanson titre « Fiancé » possède un air familier dont les variations de rythme et les transitions addictives, tout comme les paroles, laissent une certaine impression à ceux qui l’écoutent. On dit que la chanson capture les oreilles avec sa mélodie saisissante créée par le biais d’un orgue électronique. La chanson utilise l’extrait d’un titre populaire des années 1970 : « Soyang River Maiden » et fait référence à la métaphore de l’amour tant désiré en tant que « chérie » ou « oiseau bleu ».

Il a ajouté :

Au début, je ne pensais pas utiliser un extrait de « Soyang River Maiden ». J’ai nommé la chanson « Fiancé » et lors du processus de production, le producteur Yang Hyun-Suk m’a suggéré cette idée. Il m’a demandé mon ressenti sur le fait de me servir d’un extrait de cette chanson. J’ai adoré l’idée, c’est ainsi que les producteurs et moi l’avons intégrée. Elle se mélangeait bien [avec ma création originale]. Ce fut donc une excellente expérience que de la produire.

Quand on lui a demandé quels éléments étaient plus compliqués, il a répondu :

J’ai dû faire en sorte que le rythme de la trot se fonde sans problème dans la chanson. J’ai donc dû la modifier de nombreuses fois. Si j’en faisais trop, alors elle deviendrait trop mièvre et vieillotte. Mais si j’utilisais simplement la mélodie et que je la modernisais, ça aurait pu ruiner la référence à la chanson. Le titre a subi de nombreuses modifications. Ça n’a pas été facile.

Le premier album studio en solo de Song Minho sortira aujourd’hui à 18 h.

Source : Ilgan Sports via Naver

Traduction anglaise : @maran1025